Nouvelles> Centre de presse

HemaBook, chapitre 2 : Une option de plus pour résoudre la problématique de l'EDTA-PTCP ?

Mindray 2020-11-13

La pseudothrombocytopénie liée à l'acide éthylènediaminetétraacétique (EDTA-PTCP) est un artefact de laboratoire qui peut conduire à une évaluation incorrecte et à un traitement inutile des patients.

Laquelle (ou lesquelles) des méthodes suivantes utiliseriez-vous pour corriger la numération plaquettaire en cas d'agrégation plaquettaire liée à l'EDTA dans une thrombocytopénie ?

Procéder à une nouvelle vérification avec un frottis sanguin et estimer la

Vérifier à nouveau après l'ajout d'amikacine

Vérifier à nouveau après un réchauffement à 37 °C

Vérifier immédiatement la dilution sans anticoagulant

Réexaminer sur un autre appareil d'hématologie

Vérifier avec d'autres anticoagulants

Les médecins professionnels de laboratoire clinique recherchent l'exactitude et la précision avec le plus grand sens des responsabilités. Aujourd'hui, certaines études cliniques menées pour explorer les solutions EDTA-PTCP suggèrent que les systèmes d'hématologie Mindray avec la technologie SF Cube sont une option adaptée pour aider efficacement les techniciens de laboratoire à identifier correctement la numération plaquettaire.

Rapport de cas clinique

La patiente ici est une femme de 32 ans qui souffre d'infertilité. Après le prélèvement de sang avec anticoagulant à l'EDTA de la patiente, l'analyse a été effectuée dans les cinquante-cinq minutes et a montré une faible numération plaquettaire(28 × 109/L). Le test a été effectué par la méthode d'impédance (PLT-I) sur un système d'hématologie de marque populaire (dispositif A). L'agrégation plaquettaire a été confirmée par l'examen microscopique du frottis, indiquant une pseudothrombocytopénie (PTCP). Peu de temps après, un nouvel examen de cet échantillon a été effectué à l'aide de la méthode CDR (PLT-O) sur le dispositif Mindray BC-6800Plus. Les résultats ont montré une numération plaquettaire nettement plus élevée avec une valeur de 180 × 109/L.

On soupçonne que la faible numération plaquettaire obtenue avec le dispositif A est due à la PTCP induite par l'EDTA. On a donc demandé au patient de procéder à un test supplémentaire en utilisant cette fois un tube de prélèvement sanguin avec du citrate de sodium. Trente minutes après le prélèvement, l'échantillon a été analysé. Les paramètres plaquettaires des échantillons sanguins obtenus avec diverses méthodes et différents appareils de test sont répertoriés dans le tableau 1.

Comparaison supplémentaire avec d'autres échantillons

Lors de l'évaluation microscopique du frottis sanguin, le sang anticoagulé à l'EDTA a montré une agrégation plaquettaire alors que le sang anticoagulé au citrate de sodium n'en a montré aucune. Les échantillons sanguins ont été analysés dans les quatre heures suivant le prélèvement, conformément aux instructions du fabricant. En plus de cette patiente, les données de cinq autres cas d'EDTA-PTCP ont été collectées et évaluées (tableau 2).

À la fin, l'auteur est parvenu à la conclusion suivante : Chez les patients dont l'EDTA-PTCP est connu ou suspecté, la technologie Mindray SF-Cube est un moyen simple et efficace de déterminer la numération plaquettaire dans le sang anticoagulé par l'EDTA.

Identification et caractéristiques des échantillons EDTA-PTCP

Les échantillons qui ont déclenché l’alarme « agrégation PLT » sur l'analyseur d’hématologie ont montré une irrégularité crénelée typique et une extrémité en zigzag (figure 1) sur l'histogramme plaquettaire. De plus, sous-évaluation microscopique, la présence de satellitisme plaquettaire, ou plaquettes géantes, n'est pas visible.

Figure 1 : histogramme plaquettaire typique et images microscopiques des échantillons d'EDTA-PTCP. EDTA-PTCP, pseudothrombocytopénie liée à l'acide éthylène diamine tétraacétique.

Numération plaquettaire faussement faible sur l’analyseur BC-6800 par comptage plaquettaire optique (PLT-O)

Vingt-trois échantillons d'EDTA-PTCP en tubes d'EDTA (avec agrégation plaquettaire) ont été testés dans le canal d'impédance (PLT-I (EDTA)) et le canal des réticulocytes de l’analyseur Mindray BC-6800 (PLT-O (EDTA)). Il est intéressant de noter que les résultats de la méthode PLT-O (EDTA) étaient comparables à ceux de la numération plaquettaire des échantillons recollectés dans des tubes de citrate (PLT-I (Citrate)), ce qui prouve que la méthode PLT-O (EDTA) peut corriger avec précision le problème d'agrégation plaquettaire causé par l'EDTA (figure 2).

Figure 2 : Les numérations plaquettaires par fluorescence optiques des échantillons d'EDTA-PTCP en tubes d'EDTA de l’analyseur BC-6800 étaient comparables aux numérations plaquettaires par impédance des échantillons d'EDTA-PTCP en tubes de citrate. PLT-I (EDTA), numération plaquettaire par impédance des échantillons d'EDTA-PTCP en tubes d'EDTA ; PLT-O (EDTA), numération plaquettaire par fluorescence optique des échantillons d'EDTA-PTCP en tubes d'EDTA ; PLT-I (citrate), numération plaquettaire par impédance des échantillons d'EDTA-PTCP en tubes de citrate ; EDTA-PTCP, pseudothrombocytopénie liée à l'acide éthylène diamine tétraacétique.

Effet de dissociation EDTA-PTCP du système hématologique d'une grande marque :
Disponible avec une coloration fluorescente ?

La numération plaquettaire par fluorescence optique est disponible à la fois dans les analyseurs d'hématologie haut de gamme (dispositif B) et dans les analyseurs d'hématologie Mindray de la série BC-6000. Dans cette méthode, un colorant fluorescent est utilisé pour colorer les acides nucléiques des plaquettes, permettant la détection des grosses plaquettes et excluant les particules non plaquettaires telles que les débris érythrocytaires, les micro-érythrocytes ou les débris leucocytaires.

Figure 3 : aucun effet de dissociation avec la numération plaquettaire par fluorescence optique sur le dispositif B chez les patients EDTA-PTCP. PLT-I (EDTA), numération plaquettaire par impédance des échantillons d'EDTA-PTCP en tubes d'EDTA ; PLT-O (EDTA), numération plaquettaire par fluorescence optique des échantillons d'EDTA-PTCP en tubes d'EDTA ; PLT-I (citrate), numération plaquettaire par impédance des échantillons d'EDTA-PTCP en tubes de citrate ; EDTA-PTCP, pseudothrombocytopénie liée à l'acide éthylène diamine tétraacétique.

Pour vérifier si l'effet de dissociation de la numération plaquettaire par fluorescence optique dépendait de la coloration fluorescente, 17 de ces 23 échantillons EDTA-PTCP dans des tubes d'EDTA ont également été testés sur le canal des réticulocytes et le canal d'impédance du dispositif B., Il a été constaté qu'il n'y avait ici aucune différence significative entre les numérations plaquettaires du canal des réticulocytes et celles du canal d'impédance (figure 3). Un seul des 17 échantillons EDTA-PTCP a montré un taux de dissociation supérieur à 80 %, avec un taux moyen de dissociation de 56 % pour l'ensemble des 17 échantillons EDTA-PTCP (figure 3).

Conclusion

En résumé, l'auteur est parvenu à la conclusion suivante : la numération plaquettaire par fluorescence optique de l'analyseur  d’hématologie BC-6800 corrige efficacement les numérations plaquettaires faussement faibles chez les patients atteints de PCTP-EDTA, et son effet de dissociation sur les échantillons de PCTP-EDTA est indépendant de la coloration fluorescente.

La PTCP est un problème inévitable dans la routine clinique. La technologie Mindray SF Cube propose une analyse PLT-O (basée sur la coloration fluorescente des acides nucléiques et effectué sur le canal RET) pour corriger la numération PLT lorsqu'il y a une pseudo-réduction plaquettaire liée à l'EDTA. L'analyse PLT-O est disponible sur l'analyseur d'hématologie automatique Mindray série BC-6000 et sur la gamme d'analyse cellulaire CAL 8000/6000.

Références :

[1] J. Deng, et al. Mindray SF-Cube technology: An effective way for correcting platelet count in individuals with EDTA dependent pseudo thrombocytopenia. Clinica Chimica Acta 502 (2020) 99–101
[2] Y. Bao, et al. Correction of spurious low platelet counts by optical fluorescence platelet counting of BC-6800 hematology analyzer in EDTA-dependent pseudo thrombocytopenia patients. Transl Cancer Res 2020;9(1):166-172