Nouvelles> Centre de presse

HemaBook, chapitre 7 : Quelle est la corrélation entre les valeurs des D-dimères et le COVID-19 ?

Mindray 2021-03-03

Les D-dimères et le COVID-19

Alors que COVID-19 continue de sévir partout dans le monde, les cliniciens se tournent désormais vers des méthodes de diagnostic rapide ainsi que vers le pronostic et le traitement des patients atteints de cette maladie. Récemment, des scientifiques ont découvert que le COVID-19 s'attache à un récepteur cellulaire particulier, l'enzyme de conversion de l'angiotensine II[1] ou ACE2. L'ACE2 aide le COVID-19 à envahir rapidement le corps humain en se reproduisant de lui-même à très grande vitesse et détruisant les cellules, les tissus et le système microvasculaire normaux, ce qui entraîne des lésions pulmonaires aiguës, la défaillance de plusieurs organes[2-4] et une coagulation intravasculaire qui survient chez 71,4 % des patients décédés des suites du COVID-19[5]. Les D-dimères constituent un marqueur biologique important étroitement corrélé avec l'hypercoagulabilité. D'autres études cliniques ont également révélé la relation qui existe entre les D-dimères et le COVID-19.

D'après la publication de l'équipe de Zhi Yong dans le Journal of the American Medical Association (Jama), l'étude d'un groupe de patients décédés suite d'une pneumonie due au coronavirus, les valeurs des D-dimères a d'abord augmenté au fur et à mesure que la maladie se développait, jusqu'au 7ème jour, le niveau de D-dimères a traversé le gamme normale, et finalement atteint un niveau élevé [Figure 1 A][6]. En comparaison, le groupe des patients survivants s'est maintenu constamment dans la fourchette normale. Un autre article paru dans The Lancet affirme également qu'il existe une corrélation étroite entre le niveau des D-dimères et le taux de mortalité des victimes [Figure 1 B][7]. Les recherches de Shah aboutissent au même constat, en suivant une méthode de méta-analyse systématique (comprenant les résultats de 18 articles et de 3 682 patients au total), tel qu'illustré dans le graphique en forêt ci-dessous [Figure 1 C, D][8]. En résumé, le niveau de D-dimères était plus élevé chez les patients de COVID-19 décédés ou atteints d'une forme grave de la maladie que chez des patients atteints d'une forme non graves ou survivants.

Figure 1 : Corrélation entre les D-dimères et le COVID-19

Application du D-dimère dans le pronostic COVID-19

Selon l'étude du groupe de Zhang, parmi tous les paramètres testés chez les patients atteints de COVID-19, les D-dimères se caractérisent par un indice particulièrement élevé, ce qui indique qu'il possède le taux de coïncidence prédictive le plus élevé parmi les méthodes de test de routine pratiqués dans les laboratoire [Figure 3 A]. En outre, ils ont également constaté que les 2 μg / ml de D-dimère pourraient être la valeur seuil du risque de mortalité du COVID-19, car DD> 2 μg / ml la probabilité de survie diminuera considérablement [Figure 2 B]. Par conséquent, sur la base de l'évaluation de cette valeur, l'étude montre que lorsque la valeur seuil est définie sur 2 μg/ml, il est possible d'atteindre un niveau optimal de 92,3ml% de sensibilité et 83,3 % de spécificité dans tous les groupes [Figure 2 C][9].

Il y a eu des preuves d'une incidence accrue d'événements thromboemboliques veineux (TEV), y compris la thrombose veineuse profonde (TVP) et l'embolie pulmonaire (EP), chez les patients atteints d'une infection sévère au COVID-19[9], et le D-dimère peut également être utilisé comme un indicateur de surveillance de la TEV et du PE avec une valeur seuil de 0,55 μg / ml. De plus, Yao a non seulement constaté que les patients dont les valeurs de D-dimères dépassaient 2 μg/ml nécessitaient une hospitalisation en soins intensifs et une intervention précoce, mais il a suggéré qu'une valeur seuil de 1 μg/ml pourrait aider les médecins à identifier les patients avec un mauvais pronostic [10].

Figure 2 : Valeurs quantitatives des D-dimères d'après l'équipe de Zhang

Le D-dimère a d'énormes valeurs cliniques dans le traitement et le pronostic du COVID-19 en tant qu'indice de surveillance sensible. Compte tenu de l'altération du micro-environnement de coagulation observé chez les patients atteints du COVID-19, ou du risque de VTE liée à des niveaux d'activité réduits, au temps prolongé d'hospitalisation ou du temps passé en quarantaine, il est nécessaire de vérifier régulièrement le niveau de D-dimères pour un suivi rapide du traitement de la maladie. Si une valeur seuil de 2 ug/ml fait l'unanimité auprès des chercheurs aux fins du suivi thérapeutique des patients, les laboratoires sont toujours invités à définir leurs propres normes afin de prendre en compte les variations démographiques.

Solution de Mindray de D-dimères en coagulation

Les analyseurs d’auto-coagulation Mindray C3100 & C3510 sont équipés de mécanismes de détection mécaniques et optiques classiques. La méthodologie mécanique est insensible aux interférences des échantillons ictériques, lipidiques, hémolytiques et de chyle. De plus, l'algorithme breveté VRIM (VLin-Rate Integrative Method) permet d'associer la méthode "à deux points" (faible concentration de D-dimères) à la méthode dite "du taux" (niveau plus élevé) [Figure 3]. Il est ainsi possible d'obtenir une plage de linéarité beaucoup plus large des valeurs des D-dimères par rapport aux autres modèles présents sur le marché [Figure 4].

Algorithme breveté VRIM

Figure 3 : L'algorithme breveté VRIM de Mindray pour les tests de D-dimères

Fabricant Algorithme Plage de linéarité
(µg/ml)
Mindray VRIM 0.20~8.0
Marque A Taux 0.17~4.4
Marque B À deux points 0.15~3.7
Marque C Plage de linéarité 0.22~3.0

Figure 4 : Comparaison de la plage de linéarité (sans dilution) entre Mindray et d'autres marques

En outre, la solution de coagulation de Mindray pour le test des D-dimères est moins sensible aux interférences courantes. Comme le montre la [figure 5], lorsque les échantillons de sérum sont additionnés de bilirubine, d'hémoglobine, de triglycérides et de facteurs rhumatoïdes à leurs concentrations respectives, les résultats des D-dimères maintiennent leur niveau constant. L'étude comparative avec le Sysmex CS5100 montre également une bonne corrélation avec un R2> 97 % avec l'ajout d'interférents.

Interférent
(Concentration)
Avant
ajout
Après
ajout
Bilirubine (40 mg/dL) 2.43 2.38
Bilirubine (200 mg/dL) 2.31 2.36
Triglycérides (1800 mg/dL) 2.39 2.25
Facteur rhumatoïde (1300 lU/mL) 1.54 1.55

Étude comparative avec une valeur DD<20µg/ml avec interférent

Etude comparative avec les interférents

Tous les réactifs de coagulation des D-dimères de Mindray sont fabriqués à l'état liquide en bouteille et prêts à l'emploi [Figure 6], tandis que la majorité des kits de test de coagulation se présentent en poudre. Il suffit de retirer le bouchon et de charger les réactifs de D-Dimères dans l'analyseur : la préparation peut s'effectuer rapidement en toute simplicité sur les analyseurs de coagulation Mindray.

Réactifs de coagulation D-dimères de Mindray

Références:

[1] Behl T., Kaur I., Bungau S., Kumar A., Uddin M. S., Kumar C., et al. (2020). The dual impact of ACE2 in COVID-19 and ironical actions in geriatrics and pediatrics with possible therapeutic solutions. Life Sci. 257, 118075. 10.1016/j.lfs.2020.118075.
[2] Tian S, Hu W, Niu L, Liu H, Xu H, Xiao SY. Pulmonary pathology of early phase 2019 novel coronavirus (COVID-19) pneumonia in two patients with lung cancer. J Thorac Oncol. 2020.
[3] Chousterman BG, Swirski FK, Weber GF. Cytokine storm and sepsis disease pathogenesis. Semin Immunopathol. 2017;39(5):517–28.
[4] Ding YQ, Bian XW. Analysis of coronavirus disease-19 (covid-19). Chin J Pathol. 2020;49(00):E003.
[5] Tang N., Li D., Wang X., Sun Z. (2020. b). Abnormal coagulation parameters are associated with poor prognosis in patients with novel coronavirus pneumonia. J. Thromb. Haemost. 18, 844–847. 10.1111/jth.14768
[6] Dawei Wang, Bo Hu ,et al. Clinical Characteristics of 138 hospitalized patients with 2019 novel Coronavirus-Infected Pneumonia in Wuhan,China[J]. JAMA. 2020.
[7] Fei Zhou., MD,a., Ting Yu., MD,b. Évolution clinique et facteurs de risque de mortalité des patients adultes hospitalisés avec le COVID-19 à Wuhan, en Chine : une étude de cohorte rétrospective. Lancet. 28 mars-3 avril 2020 ; 395(10229): 1054–1062.
[8] Shah Siddharth., Shah Kuldeep., Patel Siddharth B., Patel Foram S., Osman Mohammed., Velagapudi Poonam., Turagam Mohit K., Lakkireddy Dhanunjaya., Garg Jalaj.(2020). Elevated D-Dimer Levels Are Associated With Increased Risk of Mortality in Coronavirus Disease 2019: A Systematic Review and Meta-Analysis. Cardiol Rev, 28(6), 295-302. doi:10.1097/CRD.0000000000000330
[9] Zhang Y, Xiao M, Zhang S, et al. Coagulopathy and antiphospholipid antibodies in patients with Covid-19. N Engl J Med. 2020;382:e38.
[10] Simadibrata Daniel Martin, Lubis Anna Mira (2020). D-dimer levels on admission and all-cause mortality risk in COVID-19 patients: a meta-analysis. Epidemiol Infect, 148(undefined), e202. doi:10.1017/S0950268820002022